Dorure

Artisanat d’art – Or - Cuivre –

Restauration - Colle de peau de lapin - Blanc de Meudon -

Apprêts - Fer à réparer - Décoration intérieure –

Ornemaniste - Gros blanc – Rechampi - Dorure à la détrempe -

Dorure à la mixtion - Vernis - Gomme laque - Ocre - Jeux de fond -

Grain d’orge paillé - Poncer -

Adoucir - Chienner l’assiette - Bronzine - Coussin à dorer -

Moulage - Gravé - Reparure -

Brunissage -

Matage - Pierre d’agathe - Rechampi -

Coucher l’assiette -

Patine - Papier de verre

La dorure peut être à la feuille d’or, de cuivre, de palladium, d’argent… tout dépend du budget, de l’effet recherché et de sa destination (résistance à l’eau par exemple sur les bâtiments extérieurs). La palette d’utilisation est large.

Les matières premières des doreurs sont la colle de peau de lapin, le blanc de Meudon et le carnet de feuilles d’or.

Les outils sont variés : le coussin à dorer, la palette, la pierre d’Agathe, les fers à réparer…

Pour créer des objets déco uniques, j’ai recours à différentes techniques de dorure en fonction de l’effet que je souhaite créer. C’est aussi un moyen pour moi de proposer des créations artisanales à des prix variés et accessibles : 

 

La dorure à la détrempe ou dorure à l’eau

Cette technique nécessite une dizaine de couches de préparation avant la pose de la feuille d’or et vous permet de travailler l’or une fois posé sur le support en le faisant briller (le brunissage) ou en le matifiant.

 

C’est un jeu d’ombres et de lumières fascinant à réaliser.

Dorure à leau.JPG
Dorure_à_la_mixtion.JPG

La dorure à la mixtion

Cette dorure plus rapide à utiliser permet d’obtenir une feuille d’or parfaitement uniforme et est surtout utilisée par les doreurs sur les bâtiments extérieurs.

La dorure à la feuille de cuivre 

Elle peut faire son effet et permet d’avoir une touche de lumière pour un coût bien moindre et une préparation plus rapide.

Dorure au cuivre.JPG

J’ai mélangé ces techniques de dorure avec mes connaissances en encadrement, cartonnerie et papier maché et voilà comment la Graine de fleur dorée est née !  C’est aussi un clin d’œil à l’école de la Bonne Graine- Paris où j’ai suivi une année de reconversion professionnelle.